Les thérapeutes au service de votre cheval

Chantal Besner

chantal besner

 Chantal Besner est certainement une amoureuse des animaux depuis toujours. Elle prend contact plus intimement avec les chevaux dans la dernière décennie. 

Suite à ses observations en sport western, en tant que photographe et cavalière de loisir, elle dénote un manque dans la gamme de soins prodigués auprès de la population équine sportive de son entourage. 

Diplôme de ``Premiers soins équin avancé`` en poche, soucieuse d’apporter confort et soulagement à ces animaux fortement sollicités, elle est à la recherche d’une pratique qui pourrait aussi les avantager dans leur prouesses sportives tout en améliorant leur santé. 

Par un heureux hasard, elle fait la connaissance du métier de massothérapeute équin. Elle fait un retour aux études pour une période de deux ans afin d’obtenir son diplôme à l'Institut des Technologies Agroalimentaires du Québec..  

Parallèlement à ce parcours, elle parfait sa formation avec  d’autres techniques connexes comme le massage shiatsu, le K-taping, la technique Masterson et autres. 

Toujours en collaboration avec les professionnels de la santé du cheval, cette massothérapeute diplômée, saura répondre aux besoins spécifiques de vos chevaux, selon leur âge , leur discipline sportive, leur rythme de vie et leur historique de santé.

Pour Chantal Besner, massothérapeute diplômée, chaque cheval est unique et mérite les mêmes soins professionnels que nos athlètes humains.

Ils nous donnent beaucoup, sachons le reconnaître et leur rendre la pareille.

Catherine Corne

catherine corne

Catherine Corne a commencé à monter très jeune, particulièrement sur des parcours d’obstacles. Elle est très vite fascinée par la mécanique corporelle du cheval, par cette puissance et cette perfection surnaturelles, déployées par un animal pourtant si proche de l’homme. 

Elle pratique beaucoup d’autres sports en même temps, se blesse parfois, se soigne toujours et repart invariablement. Elle finit par faire la comparaison entre ses efforts en tant qu’athlète et ceux d’un cheval de saut d’obstacles, et arrive à la conclusion inévitable qu’un cheval est aussi un athlète qui mérite les mêmes soins que ceux donnés à un humain. 

Puisque les chevaux ne parlent pas notre langue, elle décide d’apprendre leur langage pour les comprendre et mieux les approcher. Car si un cheval est un athlète qui, potentiellement, souffre, il faut le savoir pour mieux le soigner. 

Elle cherche alors le moyen de soulager les chevaux de leurs tensions musculaires et de leur stress. C’est au même moment qu’elle découvre la formation de massothérapeute équin et décide que ce sera son nouveau métier. 

Pendant deux ans, elle étudie à fond l’anatomie des chevaux, et apprend à utiliser ses mains pour soigner et soulager. Elle développe une hypersensibilité dans les doigts qui lui permet de «lire» le cheval quand elle le touche.

Convaincue qu’elle peut apporter beaucoup aux chevaux, elle se forme à différentes autres techniques comme le K-taping, points d’acupuncture, aromathérapie, cataplasmes, méthode Masterson, T-touch etc. 

Parce que si chaque cheval est unique, chaque traitement doit l’être aussi.